DSC00076

Soyons francs, on ne sait pas ce que nous ferons jour par jour ou même semaine par semaine lors de ces 9 mois qui s’offrent à nous. On a bien sûr un peu préparé et on a une idée globale de ce qui nous attend. Certains lieux nous semblent incontournables et il y a des expériences qu’on ne voudra pas manquer. Mais il est tout aussi important de se laisser de larges plages de manoeuvre qui nous permettront de réagir aux envies et besoins de chacun au fur et à mesure.

C’est donc plus a postériori que nous compléterons ce post pour y indiquer ce que nous aurons fait. N’hésite donc pas à y revenir de temps en temps. Il deviendra petit à petit une ligne du temps du voyage.

Ceci dit, voici quand-même ce qui s’est passé jusqu’ici:

• départ de la gare de Forest-Est le samedi 4 octobre. Arrivée à Kathmandou le 5.

NEPAL

– le 6/10: récupération du jet lag et découverte du quartier de Thamel. On y reviendra pour faire des courses à la fin de notre séjour népalais. C’est le quartier à touristes où on trouve tout. Mais il est trop encombré, embouteillé, agité pour nous.

– le 7/10: grand Stuppa de Boddhanath. magique. mystique. on adopte cet endroit où on repassera souvent. On y retrouve par hasard nos amis Gilles et Véro!

– le 8/10: Swayambunath. l’autre grand stuppa de Ktm. avec des singes. Moins tibétain que Boddhanath. On y sent plus l’influence de l’hindouisme, un vrai cocktail népalais. On passe ensuite à Durbar square, le coeur historique de Ktm.

– le 9/10: le jardin des rêves, petit îlot de luxe et de calme dans la frénésie de la ville. c’est joli mais un peu chérot.

– le 10/10: Patan (Lalitpur). Ancienne cité royale maintenant intégrée dans Ktm. moins riche mais plus harmonieuse que Durbar Square de Ktm.

– le 11/10: Belle balade sur les hauteurs de la ville. derrière Kapan où nous logeons.

– le 13/10: il pleut, on part à la recherche de l’alliance française

– le 14/10: il pleut toujours, on trouve l’alliance française

– le 15/10: Pashupatinath: site de crémation Hindou et grosse concentration de temples. Impressionnant.

– les 16 et 17/10: Bakthapur: encore une ville royale. On est sous le charme. Magnifiquement conservée, ce n’est pas non plus une ville musée. C’était une bonne idée d’y passer 2 jours. Elle est aussi étonnement propre.

– le 18/10: festival de Jazz: Jazzmandou. Pour y rencontrer la communauté des expats de tous bords et écouter un peu de musique dans un cadre tout chicos. On a bien aimé aussi.

– les 20 et 21/10: départ pour Pokhara et derniers préparatifs du trek

– du 22 au 27: trek: le balcon des Anapurnas, super avec des enfants

– du 29/10 au 5/11: Wwoofing près de Pokhara. On loge dans le monastère voisin. Quelle belle combinaison.

– du 6 au 8/11: On va voir le massif de l’Everest depuis le village bien tranquille de Kakani

– du 9 au 11/11: on achève notre périple népalais là où on l’a commencé, à Kapan. Un peu de paperasses, un peu d’emplettes. Et des “au revoir”.

INDE

– le 12 et 13/11: On quitte le Népal par les airs pour arriver à Delhi. Un air BnB dans la banlieue nous sert de base de départ pour Jaïpur où nous arrivons fin pm.

-les 14, 15: visite de Jaïpur. On aime bien l’observatoire astronomique très ludique et le Amer Fort

– le 16: arrivée à Ranthambore et visite de la réserve de tigres. On a de la chance: on en voit.

– le 17/11: trajet vers Agra et pause à Fathepur Sikri: très belle ville royale abandonnée.

– le 18/11: Agra: le Taj Mahal et le Fort rouge

– le 19/11: trajet vers Orchha avec une pause au site Jaïn de Sonagiri, peu fréquenté et vraiment différent de ce qu’on a pu voir jusqu’ici.

– les 20, 21 et 22/11: on se pose un peu à Orchha. qlq visites et surtout le temps de ne rien faire. On dit au revoir à Manoj, notre chauffeur qui nous accompagnait depuis Delhi. Le soir du 22, on va prendre le train à Jansi.

– du soir du 22 au matin du 24: train vers Margao/ Goa

– du 24 au 27: plages et cocotiers. On profite de l’atmosphère un peu à part de Goa à Majorda et Benaulim.

– du 28/11 au 03/12:  train vers Hampi où nous séjournerons des 2 côtés de la rivière, histoire de tester les 2 ambiances. On prend le train de nuit le 3 en direction de Mysore.

– le 4/12: journée à Mysore: son Palais Maharadjesque et son zoo.

– Du 5/12 au 8/12: bus vers Ooty, petite ville d’altitude. On y fête St Nicolas et on se ballade dans les plantations de thé. On en redescend via un train à crémaillère de presque 100 ans. Bus vers Coimbatore où on passe la nuit.

– le 9/12: journée de bus à travers le Tamil Nadu pour rejoindre Pondicherry via Salem, entre autres.

– du 11 au 15/12: ballade matinale dans Pondicherry, ses croissants et ses magasins. On prend un (tout petit) bus vers Auroville à 10km de là. On passe un qlq jours dans la ville.

– du 15 au 18: Mahabalipuram et ses vestiges. Tailleurs de pierre et de tissus à gogo.

– On rentre à Pondicherry le soir du 18, on y passe la journée du 19 (anniv de Zéph) et on la quitte le 20, en autorickshaw car les bus sont en grève. Arrivée à Tanjore (Thanjavur) le soir  après une nouvelle grosse journée de bus.

– le 21/12: visite du temple Chola vivant (encore en activité donc). Impressionnant. On dégotte en dernière minute des tickets de train pour Kochi, Kerala. On embarque le soir même, le sourire aux lèvres.

– Arrivée à Kochi le matin du 22/12: On trouve le homestay réservé sans encombre. On y sera super bien. Super formule, bien adaptée à la famille. On y restera jusqu’au matin du 26. Douceur de vivre kéralaise. On fait même en tour dans les backwater le 24.

– le 26: la bête idée du moment: rejoindre Munnar, en montagne, pour aller découvrir la quiétude des champs d’épices et de thé. On tombe au coeur de l’effervescence de vacances de Noël. Plus une chambre à trouver dans une ville agitée comme jamais. On se serait cru rue Neuve le 24 décembre, alors qu’on était bien le 26. On trouve finalement une chambre chère et médiocre pour la nuit.

– le 27: On fuit donc Munnar et son agitation pour rejoindre Madurai. D’abords en bus jusque Theni, puis en taxi car il nous était impossible de monter à 6 avec nos paquets dans un bus. On a essayé 3 fois sans succès. On trouve finalement une chambre à peine correcte mais pour un prix en adéquation au coucher du soleil. Ici aussi, c’est l’effervescence. Mais autour du temple, pas de la crèche.

– du 28/12 au 31/12: on déménage ver un hôtel un peu mieux pour se réconcilier avec l’Inde. Madurai est une vraie ville indienne. On n”hésite plus à avoir recours au rickshaw dès que l’envie s’en fait sentir. Rythme plus léger qui permet aux diarrhées de passer dans une relative douceur. On entend les feux d’artifices à minuit.

– le 1er janvier 2015: nous quittons l’Inde en étant émerveillé jusqu’au bout par la créativité bureaucratique des employés des douanes. Atterrissage en douceur au Sri lanka avec encore 2 enfants se battant contre une jolie coulante.

SRI LANKA

1er janvier: arrivée au Sri Lanka, un taxi nous mène à la guesthouse. Raph et Suzon prennent le relais de Gaîa et tombent malades.

2 janvier: tout le monde est sur pied pour partir à la découverte de Colombo: ville qui change énormément d’un quartier à l’autre.

du 3 au 11 janvier: on prend le train pour Balapitiya. Où on découvre ce qu’est un train véritablement bondé. On s’installe dans la maison louée et les journées passent entre école, piscine, plage et petites visites. Opa et Bonne-Maman nous rejoignent le soir du 8.

12 janvier: départ en circuit avec le van et ses chauffeurs. Premier arrêt à la réserve naturelle de Uma Walade. On voit des éléphants et même un léopard!

13 janvier: trajet jusqu’à la ville de montagne de Nuwara Eliya, très anglaise.

14 janvier: découverte (très matinale) des Horton’s plains et de son fameux World’s End. On prend ensuite la route vers le Adams’s Peak.

15 janvier: ascension du Adam’s Peak de nuit pour Claire, Raph et Arnaud. On retrouve les autres pour le petit déj vers 9h. visite d’une Tea Factory dans l’après-midi et arrivée à Kandy le soir.

16 janvier: visite de Kandy: le temple de la dent et les vestiges royaux. le marché et le panorama, etc…

17 janvier: arrêt dans un “spice garden”où on apprend tout sur les épices qui poussent au Sri Lanka et visite du site de Dambulla.

18 janvier: visite de Sigirya et route vers Pollonaruwa

19 janvier: visite de Pollonaruwa et route vers Anuradhapura

20 janvier: visite de Anuradhapura pour Opa, Raph et Arnaud, les autres font une pause compensée par une belle séance d’école. On entame ensuite la route vers le sud.

du 21 au 26 janvier: 2ème séjour dans un maison louée. Claire & Arnaud profitent de la présence des grands-parents pour s’éclipser 3 jours en duo. L’après-midi du 26: route vers Colombo où nous disons au revoir à Opa et Bonne-Maman et allons prendre notre vol de nuit vers Bangkok.

27 janvier: journée d’attente à l’aéroport de Bangkok puis vol de nuit vers Sydney.

NOUVELLE-ZELANDE

28 janvier: vol Sudney – Queenstown. Ça y est nous sommes en NZ. la tronche en train de digérer le décalage horaire.

29 janvier: achat de la bagnole. My Toyota is Fantastic!

30 janvier: on prend la route vers Dunedin. Après avoir fait le tour des magasins de secondes-mains, on termine de s’équiper en faisant les soldes de Kathmandu (le décathlon local). Ça y est nous sommes des campeurs!

31 janvier: on continue à piquer vers le sud. Nugget point et la côte sud de l’île du sud sont à nous.

1er février: après une nuit à Bluff, on se dirige vers le Fjordland. Il pleut souvent.

2 février: on mange des pancakes à défaut de crêpes de chandeleur au petit dèj. on remonte vers Te Anau et on va se poser dans un camping sur la route du Milford Sound.

3 février: visite du Milford Sound. On est bien content d’être de la première fournée de la journée. C’est moins cher et c’est surement plus calme. Même les phoques sont de la partie. On continue la journée par une belle ballade dans le montagnes alentours. 3h de rando, juste ce qu’il fallait.

4 février: On repasse par Te Anau et Queenstown pour qlq emplettes. On loge le long d’un lac bien venteux près de Cromwell.

5 février: en route jusque Wanaka et camping de luxe avec douche chaude, wifi et électricité, cuisine et même un four.

6  et 7 février: on passe le we de la fête nat NZ dans un camping avec plein de nZ et leurs bateaux alors qu’on s’imaginait trouver le coin perdu pour un  tête à tête avec la nature. Un super endroit et une ambiance à la quelle je finis par me faire malgré mes vilains a priori.

8 février: On remonte la côte ouest jusqu’au Fox Glacier. On dort à Gillepsie Beach en se disant qu’on verra le glacier le lendemain.

9 février: réveil sous la drache. On plie les tentes bien trempées et on va se réfugier dans un café resto en attendant que cela passe. Cela finit par se lever. On book un trek pour la fin du mois dans l’île du Nord au bureau du DOC local et on va quand même voir le glacier Franz-Jozef.

10 février: on repique vers l’est et le sud. super camping juste après l’Arthur pass. La tente s’ouvre face au lac et aux montagnes. J’aime bien ça.

11 février: on remonte vers Christchurch

12 février: visite de Christchurch: super jardin botanique, on est aussi impressionnés par les trous laissés par les tremblements de terre dans l’urbanisme de la ville. Certains aspects rappellent Berlin. Il y a encore bcp à reconstruire. Beau musée généraliste et gratuit.

13 février: On remonte encore vers le Nord. On passe par Kaikura sans voir de dauphins mais on mange un fish&chips. On loge à la Robin Hood Bay. accès difficile mais possible. My Toyota is Fantastic.

14 février: on trouve un merveilleux camping en bord de Ruby bay, ni opale ni albâtre, mais paradisiaque, tant cette nature à portée de regard que le camping, équipé mais pas trop. On s’y plait et reste 3 jours.

17 février: traversée d’une île à l’autre! et arrivée à Wellington. C’est la capitale, les campings sont rares et pas bien jolis Mais on trouve quand même. Soirée en ville, qui a bcp de charme.

18 février: On passe la journée à Te Papa, le musée nationale. C’est gratuit (donation bienvenue) et passionnant. On pourrait y passer encore plus de temps.

19 février: on commence la journée chez le garagiste pour changer nu amortisseur puis direction Wellington pour encore humer l’air de la ville. On monte sur les hauteurs avec le tramway. On quitte Wellington.

20 février: arrivée à Napier, et complètement par hasard en plein festival annuel “arts déco”. Le centre est animé par une foule en costume année 20 et 30. Pleins de bagnoles d’époques aussi. Voilà qui renforce le charme de la bourgade. On continue à remonter vers le nord. Camping à Tutira lake.

21 février: toujours vers le nord: bagnole, camping, pèche aux poppies: miam

22 février: On arrive en vue de White Island: notre premier contact avec le monde volcanique.

23 février: on redescend pour se rapprocher du trek. On visite Hobbiton au passage. Chérot pour les adultes mais en faisant la moyenne avec les tarifs enfants, ça passe. On arrive à Taupo sous la crache et camping en dur pour une fois.

24, 25 et 26 février: camping à Taupo: les chutes de Huka Falls, les sources d’eau chaude du parc, petite rando entre les 2, les moon carters (parcours dans une zone à forte activité volcanique, ça fume de partout). plaine de jeux en villes et emplettes pour le trek.

du 27 février au 2 mars: Tongariro Northern circuit, tout est sur le post.

les 3 et 4 mars on fonce vers le Nord pour arriver chez Frauke pour le woofing en fin de journée le 4.

du 5 au 9 mars: woofing#2

le 10: on quitte la ferme pour aller jusqu’au Cape Reinga, le Nord du Nord. On redescend ensuite pour aller trouver un camping idyllique près d’une plage de sable blanc, Rarawa Beach.

les 11 et 12: camping à Whananaki, une crique merveilleuse encore. Beau souvenir de la baignade au lever du soleil.

le 13 mars: on rejoint Murowai Beach, une plage de surfeurs où nous avons rdv le lendemain avec Elsa et Victor, des Français installés à Auckland et dont Claire connaît la soeur.

le 14 mars: On profite de la plage et des surfeurs avec Elsa et Victor qui nous emmènent ensuite voir une compèt de rugby universitaire. On se sent au coeur de la NZ, merci pour votre accueil. On atterrit dans un camping en banlieue d’Auckland où on fait la connaissance d’une famille de cycliste bien sympa.

le 15 mars: la matinée se passe au Carfair à essayer de vendre la bagnole, sans succès. Il pleut l’après-midi, on va quand même se balader en forêt pour voir les Kauris majestueux: ce sont des arbres. BBQ commun avec nos cyclistes préférés.

le 16 mars: dernière journée en NZ. Alternance entre les rdv avec un dernier contact pour vendre la bagnole et une visite express d’Auckland, magnifiquement guidée par Elsa. On brade la Toyota, on promet à Elsa et Victor de se revoir en Europe. On file à l’aéroport pour y attendre notre avion: petite nuit en vue.

le 17 mars: check-in à 4h00, décollage à 6h00. Arrivée à Bangkok en fin d’après-midi après une courte escale à Sydney. Les pieds sont dans l’hémisphère nord mais la tête est toujours au sud.

THAILANDE

du 17 au 23 mars: pause à Bangkok au Waterford Resort@Sukhumvit 50. Une petite semaine sans déménager et dans un presque appart: cela nous change du rythme et du système camping qui était le notre en Nouvelle-Zélande. Piscine, école, visa birman, palais royal et découverte de centres commerciaux qui feraient passer City2 pour un obscur Spar de village.

du 23 au 25 mars: récupération des visas birmans in-extremis pour ensuite aller prendre le train en direction de Ayutthaya. La guesthouse est posée à 200m de la gare. Visite de qlq’uns des sites, séance d’école et promenade.

du 25 au 27 mars: trajet en bus vers Sukhotai et arrivée dans la vieille ville. 2 chambres toutes simples dans “la” guesthouse locale. séance d’école. visite du site le lendemain. et départ pour la ville frontière de Mae Sot, avec les aléas de bus qui conviennent.

du 27 au 28 mars: étape à Mae Sot, à 6km de la frontière birmane.

le 28 mars: passage de la frontière et minibus sur une route impossible jusqu’à Hpa-an

MYANMAR/BIRMANIE (débat en cours)

le 29 mars: tuk tuk à la demi-journée pour aller voir les grottes de Saddar et le jardin aux 1100 Buddhas au pied du mont Zwe Ga Bin (à ne pas confondre avec Zee Kabin)

du 30 mars au 2 avril: Mawlamyine, sa colline aux pagodes scintillantes sous le coucher du soleil, son marché, son île du lavage des cheveux.

les 3 et 4 avril: Yangoon, la formidable Schwedagon et l’atmosphère grouillante du centre ville + le très dispensable centre des pierres précieuses. Bus de nuit vers le lac Inle.

du 5 au 9 avril: autour du lac Inlé. visite en barque, glande, théâtre de marionnettes et surtout, rencontre de la famille de la Bulle vagabonde.

du 10 au 16 avril: Bagan et le water festival qui nous poussera à rester un peu plus longtemps dans la ville.

le 17 avril: départ de Bagan et arrivée à Mandalay: visite à la grande pagode qui accueille de nombreuses familles en ce premier jour de l’an (selon le calendrier bouddhiste). C’est l’ambiance, ça pique-nique dans tous les coins et les marchands du temple font leur beurre.

du 18 au 21 avril: exploration de Mandalay et des anciennes capitales qui l’entourent

THAÏLANDE

le 22 avril: vol Mandalay – Bangkok et train de nuit vers Chiang Mai (nord de la Thaïlande)

la journée du 23 et la matinée du 24: se passent à Chiang Mai avant de prendre un bus d’après-midi en direction de la frontière Lao. On trouve un logement le long du Mékong:

LAOS

Les 25 et 26 avril: Passage au Lao en achetant les visas sur place. Tout est prévu pour bien encadrer le flot de touristes, avec bus obligatoire à tarif obligatoire aussi. On enchaîne avec    la première des 2 journées de descente du Mékong en direction de Luang Prabang.

du 27 au 29 avril: Luang Prabang: ses temples, ses grottes, ses chutes d’eau, son buffet vegé sur le marché de nuit. et même son bureau de l’alliance française où on trouve bd et bouquins pour une séance lecture.

du 30 avril au 3 mai: on va se mettre au vert à Nong Khiaw. Paysage karstique à couper le souffle. Ballade dans la campagne et la jungle, montée jusqu’au point de vue et expédition d’une journée à la rencontre de villages, d’une cascade et retour en kayak ou bateau jusqu’au village. Le soir du 3, retour vers Luang Prabang.

du 4 au 7 mai: petit déj’ d’anniversaire de Claire composé sur le marché de Luang Prabang, on part ensuite vers Vang Vieng où on se pose du bon côté de la rivière dans une guesthouse bien reposante. on explore les ressources locales en matière de natation et ballades: des grottes, des cascades, des points d’eau. Une journée à mobylette jusqu’au Blue Lagon aussi où on croise plein de locaux et touristes avec gilets de sauvetage pour patauger dans 1m50 d’eau.

du soir du 7 au soir du 9: Vientiane, petite capitale bien peinard, on y flâne, on y visite un temple, on fait un tour sur les quais et son marché nocturne comme tous les habitants de la ville (enfin presque tous). Bus de nuit du 9 au 10 en direction de Pakhse d’où on enchaîne avec un petit trajet (2h) vers Tad Lo.

du 10 au 14 mai: Tad Lo (t’as de l’eau?).  Petit village posé sur le circuit du plateau des Bolovens. On ne fait pas la boucle en moto comme il est de bon ton de le faire mais on choisit plutôt de s’arrêter là. Même programme qu’ailleurs: rivière, cascade et ballade. On sent vraiment qu’on est hors saison et on profite de ce calme. C’est ici que Claire va jouer dans les rapides pour effrayer tout le monde, y compris elle. Le 14, retour à Pakhse, pause à l’hôpital (c’est mieux de ne pas être malade au Laos) et trajet vers Champassak.

du 14 au 17 mai: Champassak, bourg qui a eu son heure de gloire au temps des français et qui vivote gentiment depuis. On visite l’île au milieu de Mékong pour se retrouver vraiment immergé dans la campagne lao et le temple de Wat Phou, site pré-Angkorien qui nous émerveille. On fait le 17 le trajet vers les 4000 îles.

du 17 au 20 mai: les 4000 îles. On ne les visites pas toutes, ce serait trop. On retrouve là bcp de voyageurs français, certains déjà croisés, d’autres avec qui on fait connaissance. Ballades à vélo, baignade dans un bras du Mékong et longue soirée papotte constituent notre ordinaire. Petit bulle bien tranquille avant le passage de la frontière cambodgienne le 20.

CAMBODGE

du 20 au 23 mai: séjour tout à l’est du pays: la ville de Banlund dans la Ratanakiri: son lac volcanique, ses cascades et forêts. Et puis surtout une petite ville de province dans son jus entourée de sa campagne tranquille.

du 23 au 28 mai: Siem Reap, la ville d’où part visiter Angkor à qlq km de là. Bcp plus de touristes et une ville centrée sur cette activité. On s’y plait bien quand même. Sans doute parce que nous sommes loin du pic saisonnier. Et puis les merveilles d’Angkor, à voir et revoir.

du 28 au 30 mai: Kompong Cham, alanguie le long du Mékong. Qlq temples et une ballade en scooter. On fait un peu de route, on visite une usine de caoutchouc, on se ballade, on  aime ça.

du 30 mai au 2 juin: Premier passage à Phnom Penh et visite des lieux de mémoires liés aux Khmers Rouges: the killing field et S21 (une école transformée en prison, centre de torture). Musée national, street food, marchés, alliance française, …

du 2 au au 4 juin: visite de l’association Mékong plus, découverte du travail d’une ONG dans la campagne en compagnie de leur nombreux travailleurs et usagers. Une plongée concrète dans la vie du pays, de ses campagnes.

du 4 au 5: retour à Phnom Penh pour une nuit, aiguillage vers le sud.

du 5 au 7 juin: Kampot, et son poivre. Ici encore un tour pour aller visiter des grottes et un surprenant concert le soir. Très sympathique petite ville écrasée sous la chaleur, mais très laidback aussi. Pas de frénésie touristique même si il y a bcp de touristes. C’est une ville étape où chacun vient se poser pour une petite pause et cela se ressent.

du 7 au 10 juin: Kep: mondialement connue pour ses crabes et ses produits de la mer: on se régale. On retrouve la mer aussi que nous n’avions plus vue depuis la Nouvelle-Zélande.

du 10 au 14 juin: pause plage sur l’île de Koh Rong. Sable blanc, cocotiers, bungalow sur la plage et hordes de djeuns venus s’éclater la tronche. La bière coule à flot dans un décor de rêves. On ne se joint pas aux “parties” nocturnes. Mais une belle journée d’expédition nous permet d’approcher de près un genre de tourisme/voyage peu exploré jusqu’ici.

du 14 au 17 juin: dernière étape cambodgienne à Koh Kong: ville frontière avec la Thaïlande et longtemps ville “poubelle” des Thaïs qui venaient faire ici tout ce qui n’était pas autorisé chez eux. Un peu sinistre mais environs époustouflant: mangroves, cascades. Et rencontre d’une famille US qui vit là.

THAÏLANDE

le 17: route jusqu’à Bangkok où nous prenons un train de nuit vers le sud. On croise les “En voiture Simone” à la gare.

du 18 au 24: Koh Tao. LE plan île et plage. Grosse infrastructure touristique. On réussi quand même à se poser dans un coin tout au sud, un peu moins fréquenté. Et on profite d’une pause sans bouger tous les 2 jours. Balades et plages nous occupent 6 jours.

du 25 au 29: Bangkok. Kao San Road, Town, le zoo, le musée de l’identité nationale, Jim Thompson house, la ferme au serpent, balade sur le klonk, Chatuchak market pour faire le plein de souvenirs et cadeaux.

le 30 juin: Bangkok – London – Bruxelles

Le projet de passer par de Vietnam est remis à un voyage ultérieur. L’argument majeur a été que la Birmanie est un pays qui n’a pas encore totalement opéré sa mue touristique alors qu’au Vietnam, les choses sont bcp plus avancées. Y aller maintenant ou plus tard ne changera pas grand chose alors qu’en Birmanie les choses bougent vite.

 

le trajet

4 réflexions au sujet de « le trajet »

    1. Belle idée. Quelle période, ou quel lieu, vous irait?
      Là, on vient d’arriver. On est joyeusement “jetlagué”.
      On prend nos marques dans le logement.

  • coucou , que c’est chouette de voir les garçons et vos belles photos !cela me rappelle de grands souvenirs

    déjà lointains! Bonne continuation et gros bisousssssssssssssssssssss Mamylou.

  • Je suis avec bonheur votre périple et vous souhaite le meilleur.
    Le séjour de Guy et Thérèse a dû vous faire plaisir.
    Je vous embrasse, Colette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *