DSC00008

On décompte les samedis et les soirs « sans rien ». On ne nous parle plus que de ça, du grand voyage.

On se dit que maintenant, vivement qu’on y plonge dans ce vieux rêve, ce secret échafaudé patiemment en réponses concrètes sur la maison, l’école, les saisons et les bagages.

Encore envie de prendre le temps de célébrer les au revoir, on ne quitte « que » 9 mois, un laps de temps symbolique, dont chacun sait viscéralement que ça passe si vite.

The final countdown

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *