carnet_voyage

Entre les demandes expresses de l’entourage proche et lointain de nouvelles du front, les envies de partager ces aventures ou cet ennui, les pulsions littéraires enfouies, les réserves de s’exposer à la curiosité des passants surfants, la mission de renvoyer à la grande communauté internet le dû qu’on y a pompé, l’inspiration et la conviction que tout ça était possible…

On fait un blog!

 

D’abord pour recueillir et rassembler des impressions, des images pour soutenir nos souvenirs de ces quelques mois.

Pour l’exercice de raconter, de prendre ce temps pour écrire et un peu de recul en prime.

Pour partager avec ceux qui y passent un matin pour savoir si on n’a pas encore attrapé le chikungunya, ceux qui « ont fait » le Kerala et voudraient savoir comment on le vit, ceux qui fomentent un tel projet, ceux qui ne le feront jamais mais qui aiment bien les histoires…

On part à tâton, on espère y collecter un récit sans artifice et sans esthétisation bloggesque,     une histoire qui ressemble au grand voyage.

Trouver le temps, trouver le ton du blog

3 réflexions au sujet de « Trouver le temps, trouver le ton du blog »

  • Je vois que ce sera un grand plaisir de vous suivre, un peu, et de vous lire, beaucoup, durant votre voyage…
    C’est formidable d’en avoir eu l’idée, de surtout la concrétiser et se retrouver dans 6 jours 20 heures et 36 minutes sur le quai de votre gare de forest pour votre aventure.
    Bonne route à vous 6.
    Bisous
    Serge

  • Bon-jour ,à vous tous , cela fait 3 fois que j’essaye de vous envoyer un petit mot, sans y arriver je crois?
    Anyway, je vous suis avec le plus grand bonheur sur votre site qui est merveilleux : merci .très bonne continuation et découvertes . Ici tout va bien ,sauf que le temps est froid ,venteux et pluvieux ! et chez vous ?
    Tendresses à vous partager Mamylou

    1. Bonjour Mamylou. On reçoit bien tes messages et ils nous font à chaque fois un grand plaisir. L’automne s’installe partout on dirait. Nous découvrons ici notre première grêle népalaise. Mais pas de soucis, nous sommes bien au chaud autour du poêle dans le lodge de l’étape du jour. Le trek se passe à merveille: même Zéphyr et Suzon marchent en se donnant à fond. gros bisous népalais, les 6.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *