agri urbaine-00498

On termine notre séjour sur les hauteurs de Kathmandu. Un havre de paix dans nos aventures que les enfants ont tôt fait de baptiser « la maison », aussi grâce à Rinji et Pilou (est-ce un surnom affectueux et castrateur comme en Français?), nos hôtes terriblement prévenants et attachants.
Sur deux petites semaines de temps, on a vu des maisons s’ériger par l’entremise de tous les membres d’une famille juchés sur des échafaudages en bambou et brelages, ou coulant des chapes de béton sur des bricaillons sans fondation, dans un pays à vrais risques sismiques.

construction familiale-00502
Tout cela se produit dans une anarchie dépourvue de vision globale un libéralisme abouti. Si tu as une parcelle de culture de riz, mais que tu veux y construire un immeuble à 4 étages peint en vert fluo avec des svatiscas dorées, be my guest! Si tu as une échelle, ou si ton cousin t’en prête une, tu peux même ajouter ton fil d’alimentation électrique au pylône de la rue…

fils electriques-00224
C’est donc une savante imbrication de terres cultivées, de rez- de-chaussée hérissés de colonnes attendant les fonds et le temps pour leur étage supérieur. On dépasse les initiatives d’agriculture urbaine et autres incredibles edibles chers à l’émission Utopia sur La Première, on est davantage dans l’habitat qui rejoint la production agricole, une sorte de relocalisation du logement ou plutôt d’urbanisation tentaculaire et menaçante pour la vie rurale.
Une ville du Sud, dans un des pays les plus pauvres du monde, des investissements étrangers quasi inexistants, même Ronald Mac Donald n’y voit pas d’intérêt, c’est tellement rare que ça en devient emblématique. Ceci n’est pas une plainte, bientôt un billet gastro…nomie! Peut-être qu’Elio Di Rupo pourrait s’y reconvertir en expliquant le système des intérêts notionnels au très corrompu gouvernement népalais.
On y trouve quelques symboles mondialisés parfois détonnants; angry birds ou la pédagogie Montessori, ainsi que le logo d’Apple, mais exclusivement sur des vêtements très bon marché.

montessori-00315

Les hippies sont partis construire à Jurbise, et c’est le carrousel de touristes sportifs ou en quête spirituelle, parfois les deux, qui est sensé alimenter le pays. En tous les cas, ce ne sont pas les plus dépensiers des migrants de loisir qui débarquent. On soupçonne aussi des arbitrages énergétiques à l’avantage des deux géants qui coincent le Népal.

C’était le post economico-larmoyant sur le Népal!

Népal-Davos 0-1

9 réflexions au sujet de « Népal-Davos 0-1 »

  • Bonjour tout le monde.
    Magnifique les reportages et les photos sont superbes.
    En attendant de pouvoir vous parler par skype, Thomas, Laurent se joignent à moi pour souhaiter un très très joyeux anniversaire à Suzon, un anniversaire inédit!!!!!!.
    Nous t’envoyons sept gros bisous plus d’autres a partager.
    A plus, Mamy.

  • SUPER JOYEUX ANNIVERSAIRE, SUZON!!!!
    Il n’est pas trop tard de votre côté de la planète? On est encore le 18?
    As-tu mis ton super tee-shirt de circonstance?
    Des bises de nous cinq à vous six!
    Anne

  • Merci pour vos doux messages à Suzon. On lui transmettra dès son réveil demain matin.
    Ici, on se prépare à quitter la ville pour partir en trek, dans une région sans neige et donc sans avalanche!
    Peut-être aussi sans internet…

  • Bonjour Suzon,

    Je te souhaite un merveilleux aniversaire au pied de l’Hymalaia, sans ouragan.
    J’espère que ton carnet de voyage se remplit déjà de superbes souvenirs et que tu en profites pleinement – Je pense fort à toi.
    Bises à tous les aventuriers !!

    David

    1. Bonjour Suzon,

      Tu auras bien lu Hymalaia -> Himalaya mais ce n’est pas très grave puisque à présent tu écris sans doute ‘demeure des neiges’ plutôt हिमालय, avec ta magnifique écriture.

      Je te souhaite encore शुभं जन्मदिनम्

      David

  • J’arrive ,ma petite Suzon ,avec un immense bisous pour te souhaiter une très joyeuse fête « Népalaise « entourée de tes nouveaux amis ! Profites bien de tout ce que tu vois autour de toi et embrasse très fort tous les CRAK ,autour de toi . Bonne route à tous Mamylou

  • Hey les amis! C’est bon de vous lire, bercés par vos choix musicaux… Dernier jour de la période 1(au cas où vous auriez déjà perdu le fil !-), premier bulletin, premières mandarines et bien sûr… les potirons (qui font penser à une famille souris et donc à Suzon!! – qu’on embrasse fort fort fort fort fort fort fort-, et donc à vous et nous voici 🙂 Alors forcément je pleure… et c’est bien. Suis tellement contente pour vous. Hâte de voir vos vues du trek… je vais devenir blog-addict, comme pour Borgen et les autres… Je suis déjà over fan des couleurs sur les images! Eté? Automne? « Le tournage » raconté par Arnaud m’a fait penser à un texte sur prendre le temps de prendre l’image, à un château de cartes, à une bougie coxi et une étoffe indienne rouge et or, à la libération des utopies… et je vais garder l’humeur et le sourire rêveur… Take care et un spécial kiss au plus téméraire des athlètes!

    1. Salut Belle Mahaut, merci pour ton beau message. Pour les vues du trek, il faudra encore un peu de patience. Le wifi qu’on a trouvé ici supporte le texte mais pas beaucoup plus. Pour les couleurs, on est en effet entre l’été et l’automne avec un petit coup de pousse informatique en plus quand l’envie se met. Le plus téméraire des athlètes te le rend bien fort.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *