circulation K-00290

 

Le voyage surprend les sens. C’est pour ça qu’on part en général.

Surprise parmi d’autres, on rentre à 6 + chauffeur dans une Suzuki Maruti, LE modèle de taxi local, conduite par un Népalais (souvent charmant et surpris lui aussi de nous voir si nombreux, blancs et grands comme on est!). On marchande le prix de la course, non sans une pensée pour les plus douées d’entre vous. On se fait expliquer que « Belt, no need! » en essayant de boucler la ceinture à l’avant (de toute façon le mécanisme est cassé quand il n’est pas absent). Et puis, il y a toujours une ou deux divinités présentes à bord en image ou en statue pour nous rassurer. Un peu l’équivalent du porte-clé avec une médaille de Saint Christophe.

Kathmandu est polluée à mort. Heureusement on ne traîne pas beaucoup dans le centre, c’est vite insupportable, pour les petites filles de presque 7 ans en particulier. La circulation est chaotique spontanée et intuitive! On créée des bandes de circulation lorsque le besoin en est ressenti, on a foi dans la sagesse collective pour drainer les individus mobiles quelque soit la monture, on développe la confiance dans la maîtrise de la proxémie de ses co-pratiquants du chemin et finalement on contribue à la symphonie des klaxons de tous ces gens qui ont une excellente raison de se mouvoir du point A au point B.

Dans le taxi, ça tient des propos très sérieux sur les types de mémoire (merci Madame Becquet), sur ce qu’on mangera le soir, sur l’expression « petit zizi » et ses usages, sur les meilleurs copains, sur les envies et les craintes pour la suite du parcours… Jusqu’à être interrompus par un passage sur nid de diplodocus (je ne vois que ça!) ou un ravin qui découpe la route. Parfois il y a même un dos d’âne savamment installé par la régie des routes 😉 Soit ça finit en éclat de rire, soit en larme parce qu’on est toujours à 7 dans une Suzuki Maruti! Puis Zéphyr; « Maman, comment tu sais qu’il s’appelle Somuch le chauffeur de taxi » ? Thank You so much!

Et on se dit que c’est pour ça qu’on est parti!

 

en taxi

9 réflexions au sujet de « en taxi »

  • Délicieux !! Encore !
    Ah les touktouks, les vaches, les vélos, les mobylettes à 6 places (voir plus si affinités !), les voitures branlantes, les vieux bus qui puent…… ça aussi c’est le voyage !
    On roule aussi à gauche au Népal ?? (enfin on roule partout non ?!)
    bisous à tous et vive le grand voyage !!!

    1. oui, c’est bien à gauche qu’on roule. Mais si la route est en meilleur état ou moins embouteillée à droite, tout reste possible.

  • Mr Somuch 🙂 j’adore… trop fière de mon petit filleul qui a commencé son « demi tour du monde ».. plein de bisous à vous tous et à chacun en particulier

  • nous revenons de Paris ou nous avons rencontré mme Dussart, pas très étonnée que Claire soit si aventurière..nous avons le frisson quand vous décrivez les routes j’espère que So mutch est prudent..et les enfants ?courage à notre Suzon…on vous imagine bien…et cela nous fait plaisirn’oubliez pas de vous reposer un peu aussi bises Maman

  • Salut à vous! Trop chouette de découvrir vos articles! On est un peu avec vous!
    J’pense à ma ptite cocotte et ses presque 7 ans!
    Je me souviens des routes gabonnaises, où j’ai jamais autant ri (souvent après coup!)!
    Plein de gros bisous à travers terres et mers!
    maritch et …!

  • Bonsoir tout le monde
    Le commentaire concernant le trajet en taxi, extraordinaire et savoureux!!!!!!!
    Bonne continuation et prenez bien soin de vous.
    Gros bisous et à plus pou d’autres nouvelles.
    Maman.

  • C’était pas tout d’avoir l’idée, puis l’envie, puis la folie de partir, et encore l’energie de faire un blog.
    Encore fallait-il trouver le/un/des style(s), savoir porter un regard décalé, et pouvoir le rendre !
    Mission accomplie ! chapeau bas ! Attention, on va devenir addicted. Et exigeants ! 🙂
    Profitez-bien !
    Bizes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *