trek#1-00859

Le moment de confirmer notre aisance dans le Beukenberg qui mène à l’école, celui qui donne sens au trimbalement des vestes d’hiver; la petite semaine de trek pour apercevoir à toutes les heures du jour, les sommets enneigés.
On a choisi le parcours “le balcon des anapurna” parce que c’est le trek de six jours recommandé comme praticable avec les enfants.

équipe-00866

Une fine équipe! Nygma Sherpa, notre guide, jovial et expérimenté, courroie dans la mécanique touristique -à laquelle on n’échappe pas-, Kami Sherpa, porteur et force de la nature et Da Zang, nièce de Nygma, étudiante en tourisme, invitée de dernière minute et merveilleuse coach anglophone pour les enfants. Cette escorte s’est avérée bien précieuse à de nombreux moments.

Nos enfants parfaits ont bien sûr savouré chaque seconde des 5-6 heures de marche quotidiennes, nous remerciant avec effusion et grammaire irréprochable de leur faire découvrir le caractère grandiose des paysages des Anapurna. Jamais nous n’avons dû marchander des kilomètres contre un paquets de biscuits!

En vrai, on a pas mal tiré sur le ressort de la conversation qui distrait de l’effort. C’est ainsi qu’on a fait des listes de copains à inviter à un prochain anniversaire au pays, qu’on a détaillé les déguisements pour le carnaval de l’école en 2016 et passé en revue les épisodes de l’accident de Raphaël et autres faits d’armes et les prénoms qu’ils ont failli porter; Odile, Soliman ou Jill…

Globalement, on est vraiment fier de nous; de Zéphyr et Suzon qui ont marché tout le long (à l’exclusion de l’épisode nocturne), de Raphaël, qui a appris un peu plus encore à faire équipe (le jour où les plus petites jambes étaient à bout de force avant l’objectif fixé) et de Gaëtane, qui a pesté dans la montée interminable sur lit de grêlons persistants, mais qui a bien dépassé ça. Et puis de tous pour avoir goûté l’hospitalité singulière des Lodges!

Le lodge c’est un hébergement rudimentaire, des commodités toutes relatives mais surtout l’inconfort puissant d’un logement isolation zéro, taule ondulée power! On notera une certaine justice sociale entre trekkeurs: tout le monde est logé à la même enseigne, tu peux déposer le lingot, pas de Hilton à Ghorepani, même qualité de sommeil pour tous : nulle! On recommandera aux étudiants de la prestigieuse école hôtelière de Lausanne, un séjour dans ces structures afin d’apprécier les charmes de l’authenticité de l’accueil et les plaisirs insoupçonnés des douches froides et des toilettes dites turques, troisième à gauche derrière le poulailler.

Dans le dining hall, on rencontre donc des aventuriers du vingt-et-unième siècle. Dès le premier soir, nous avons croisé notamment un groupe de Français, amateurs de randonnée en montagne. Les enfants se sont raccrochés à la musique familière du Français et passionnés pour leur jeu de dés apéritif. Suzon peut tous les nommer: Marise, François, Christian, Brigitte,… Ils en ont fait un vrai indicateur de progression et de motivation “On a rattrapé les Français ce soir!”. Les huit marcheurs de l’hexagone étaient entourés d’un guide de haute montagne français, d’un guide népalais et d’une caravane de quatorze porteurs. Ben oui, en plus des porteurs pour leurs sacs, ils se déplaçaient avec leurs cuistots et leur matériel, bonbonne de gaz comprise!

porteurs-00860

 

La joyeuse équipée aura eu, quoiqu’on en dise, la curiosité et la condition physique pour ce genre de voyage. Félix (;-)) a quand même soixante-et-onze ans, toujours selon Suzon.

Sur les chemins se croisent canassons, buffles et poulettes, porteurs en clapettes transportant des charges impressionnantes, et puis des trekkeurs, suréquipés qui s’encouragent et félicitent les enfants. “Good job!” “Strong boy!”

“But these! These are amazing!”

Le trek#1

3 réflexions au sujet de « Le trek#1 »

  • Je reconnais bien là les cousins en balade … le coeur à l’ouvrage à tout moment, le pas leste et joyeux ! On a les mêmes à Woluwe 🙂

  • Bravo pour ce trek mémorable avec ces 4 paires de petites jambes qui ont grimpé comme des athlètes !
    heureux de recevoir de vos nouvelles ….
    l’autre soir, qui tombe plus vite depuis le changement d’heure, , Félix nous a fait remarquer que pour ses cousins du bout du monde, c’était le jour !
    Eh oui, ils sont nombreux ceux qui pensent à vous 6! bonne route !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *