exhausting street-02749

Après 6 semaines de voyage en Inde, on est quelque peu épuisé!

Ca se manifeste par les faits;

  • qu’on a oublié des trucs, perdu des petites choses et dépensé parfois de l’énergie à remettre la main dessus ou sur un succédané couleur locale.
  • qu’on a moins de patience tous les 6, que la promiscuité de tous les instants devient difficile.
  • qu’on prend moins de photos et qu’on délaisse le blog (et qu’on trouve ça nul).

Ces deux trois dernières semaines, on peut se dire qu’on a eu les yeux plus gros que le sac à dos!

Les guides de voyages et les rencontres de voyageurs (pré-parents cela va sans dire) ont emoustillé notre programme, jamais bouclé pour laisser la place aux envies . On a donc refait le planning  un peu tous les soirs et multiplié les micro étapes (jamais plus de trois nuits au même endroit ce qui laisse peu de temps pour la lessive -bientôt un post sur cette basse besogne/ une ode à Miele), dans les adresses de la catégorie Bon Marché (plus par habitude et puis parce que je suis une austère ministre du budget journalier -mais ceci n’est pas un appel aux dons ;-)). On avait bien pensé se reposer à Auroville mais c’était sans compter sur la chilchoul bilatérale qui décima deux tiers des effectifs.

exhausting meds-02750

Ca veut dire aussi que l’air de rien, on a parcouru près de 4000km en Inde, soit une bonne centaine d’heures de train, bus, rickshaw, vélo, moped (notre chouchou!), taxi et un peu à pied aussi.

exhausting train-02840

Tout ça dans une frénésie toute indienne de galère pour obtenir des tickets, de procédures et de formulaires, de cinq fois plus de moyens de les contourner. De nuits plus froides que prévu sur une banquette en skaï. De palabres avec des chauffeurs de rickshaw qui vont de toute façon faire leur journée en une course. Des journées dans les bus les plus pourris et crasseux qu’on ait pu imaginer et voir les minois, les mains et les Tshirts noircir dès les 10 premières minutes, endurer les klaxons incessants, quand un zébu n’a pas décidé de couver la route ou que Pondichéry ne décrète la grève générale (ici aussi! mais pour un motif très différent; le pouvoir implicite du ashram de Sri Aurobindo dans la ville).

exhausting bus2-02740
cernes réalisées sans trucage OMG!

Et le lendemain, on en rit entre nous ou avec d’autres backpackers dans des guesthouses accueillantes et  devant des curry merveilleux. On engrange les petites histoires qui font l’aventure à 6.

Ca nous repousse dans les fondamentaux du voyage. On a choisi l’itinérance, l’étrangeté à tout moment. On apprend à voyager. A trouver le rythme et ménager les forces de chacun. En Inde. Un pays fascinant. Une tension vibrante.

Et donc là on est à Cochin, c’est beau, c’est simple, on va rester un peu ;-).

cochin-02847

Exhausting India!

5 réflexions au sujet de « Exhausting India! »

  • Vous avez bien raison !!! Endroit idyllique, un peu hors du tourbillon India !!!!
    Cadeau pour le premier qui trouvera le tableau légendé en Néérlandais, dans l’église des franciscains, avec première tombe de Vasco de Gama en prime …!

  • Courage les gars… Y a comme quelque chose d’universel donc dans les projets parfois courcicuités par la réalité et tellement délicieux à découvrir avec 1 peu de recul… Pour votre info et surtout celle de Suzon, y a des projets de Marion et Théane d’aller en Chine en train mais avant ça il faudra faire des groos bagages pour prendre toute la maison! Pas folles les filles, elles prévoient la sécurité et l’expérience…. Prenez soin de vous, profitez du curry ensoleillé, on vous envoie des odeurs de buches aux marrons glacés et surtout plein de groos bisous

  • Coucou la famille bourlingueuse,
    Super projet que vous avez entamé, c’est pas l’envie qui manque mais plutôt le plongeon, vous l’avez fait, bravo !!!!
    Nous vous souhaitons encore beaucoup d’aventures merveilleuses d’ici le mois de juin et pour le reste de l’année 2015. Tante Katheleen est tellement fière de vous. Nous l’avons vue chez grand-mère pour Noël.
    Par ce biais, nous voulions également vous faire part de l’arrivée de notre petite Loïse, née le 15 novembre. Théo est un super grand frère attentionné et prévoyant.
    Au plaisir de vous entendre raconter votre fabuleuse aventure.
    Gros bisous de nous 4

    1. Hello la famille nouvellement agrandie,
      Bienvenue sur terre à Loïse. On a beau voyager, on n’en voit toujours que de tout petits morceaux.
      On lui souhaite de pouvoir l’explorer selon ses envies.
      Merci pour votre message.
      Que 2015 vous apporte des rires et du vent frais.
      Arnaud & co

  • Coucou les zamis, toujours une régal pour les yeux vos photos, et puis voir que c’est parfois un tout petit peu difficile pour vous, c’est assez rassurant pour nous, enfin pour moi 😉 .
    J’ai pas reçu le bagage bourlingueur à la naissance et je suis vachement impressionnée par votre petite famille et votre capacité à vous adapter (je n’en doutais pas avant votre départ mais vos aventures, c’est assez loin de ce que j’imaginais !)
    Pour vous consoler sachez qu’ici il pleut à peu près sans discontinuer et qu’on a pu profiter de la neige que 2 malheureux petits jours !
    Bravo en tout cas et merci pour ce beau voyage, on pense à vous.
    Bizzzou
    Ps : un très bon anniversaire en retard à Gaetane et je trouve que Suzon a l’air d’avoir vachement grandi :-*

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *